Albin Michel

Filtres
Fait

    Filtres

    show blocks helper
    •   
    •   
    •   
    •   

    Categories +

24 Products

  •  10.90

    Archibald a remarqué que ce qu’il ressent change souvent, comme le ciel.

    Parfois, il y a comme un orage à l’intérieur ou des nuages gris, et puis le grand soleil revient.

  •  10.90

    « À 8 h et demi, Maman a terminé l’histoire du soir. “Au lit mon Archibald”, m’a-t-elle dit en m’embrassant. J’ai répondu “oui, oui, Maman chérie” et j’ai sorti mon train. »
    Telle est l’entrée en matière d’une histoire que nous conte Archibald. 9h, 10h, 11h, puis minuit… Jusqu’à 4 h du matin, Papa, Maman et Mamina tentent chacun à leur tour de convaincre Archibald qu’il est l’heure de dormir. Chacun déploie sa tendre ruse, sa technique infaillible, sa théorie implacable. Mais tous terminent, au petit matin, endormis dans des coins improbables de la maison, tandis qu’Archibald, toujours debout, doit les border avant d’aller se coucher paisiblement dans le lit vide de ses parents…

    À partir de 3 ans

  •  10.90

    « Ce matin, Archibald a raté son match. Marguerite, elle, a bien réussi. »
    Dans cette nouvelle histoire, Archibald se sent tout petit parce qu’il a perdu au tennis. Pourtant, il s’entraîne beaucoup, mais sans résultat, pense-t-il. À sa maman, il confie même qu’il n’est « vraiment pas doué ». Partant tous deux en promenade, Maman interroge alors son garçon : « crois-tu que cet oiseau n’est pas doué parce qu’il ne sait pas nager ? Que ce papillon n’est pas doué parce qu’il ne sait pas chanter ? Que ce pommier n’est pas doué parce qu’il ne sait pas voler ? »
    Archibald comprend ainsi que chacun est doué pour quelque chose et qu’il porte en lui ce qu’il aime vraiment. Il suffit de le découvrir et c’est justement ce qu’il va faire !

    À partir de 3 ans.

  •  10.90

    Un magnifique hymne à la nature.

    Parfois, quand Archibald se promène dans les rues, il s’arrête devant les vitrines pour regarder des choses belles et chères et souvent il aimerait les acheter.
    Mais à bien y réfléchir, Archibald se dit que ces objets, une fois qu’on les possède, finissent enfermés dans des tiroirs, ou des armoires.
    Au contraire, il réalise que le rossignol qui lui apprend à chanter, le grand pommier qui lui offre un goûter, ou bien la lune qui reste allumée toute la nuit pour le rassurer… ces choses-là, elles, sont en liberté, elles ne lui appartiennent pas, elles ne sont ni rares ni chères et pourtant, quand Archibald y pense, il ne voit rien de plus précieux au monde.

    À partir de 3 ans

  •  20.00

    Deux puzzles de 36 et 64 pièces, représentant respectivement une scène dans la nature et une scène familiale, propres à l’univers d’Archibald. Ces deux niveaux de difficulté permettront aux enfants de 3 à 6 ans d’apprendre à observer et à construire, tout en s’amusant. Un jeu à faire en autonomie ou en famille. Contient deux posters avec les modèles.

    Une jolie boîte contenant un puzzle Archibald de 36 pièces et un de 64 pièces, à partager au sein d’une fratrie

  •  10.90

    « Ma première maison, je ne m’en souviens pas, mais je sais qu’elle n’était vraiment pas grande. »

    Cette première maison qu’évoque Archibald est le ventre de sa mère. Sa maison d’aujourd’hui, il y vit avec ses parents et sa petite sœur, et il l’aime portes et fenêtres grandes ouvertes et parfois, au contraire, calfeutrée pour mieux se serrer les uns contre les autres. Archibald aime découvrir les maisons de ses amis et il en fait ici l’inventaire : il y a celle d’Hector très décorée, et celle de Sam plus bricolée, la péniche d’Ulysse, la caravane de Noé… Mais au fond, c’est la sienne qu’il préfère, pas pour sa taille ni sa hauteur, juste pour ceux qui l’attendent à l’intérieur.

    À partir de 3 ans

  •  10.90

    “Une ode à l’amour maternel tout en poésie et sans une once de mièvrerie. Un petit miracle. Un livre splendide, qui engage, qui rassure, qui fortifie.” –Télérama

    – Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s’endormir
    – Hum, eh bien, je vais te dire un secret…, répond sa maman.

    Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s’aimer.

    Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d’opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l’amour est constant et sans condition. Mais c’est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t’aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. »

    Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d’amour.

    À partir de 3 ans

  •  14.90

    Au début, il n’y avait rien. Non, c’est pas tout à fait vrai… Au début il y avait lui et son sourire si doux, elle et le bleu profond de ses yeux. Ils ont bâti un nid chaud et douillet. J’ai pu commencer à pousser…

    Le long des neuf mois d’une grossesse, Barroux raconte, à la première personne, les étapes progressives de développement de l’embryon puis du foetus : le coeur bat, le sexe se définit, les sons se font entendre, la lumière perce à travers la peau… Un livre qui, au>delà de la vie in utero, parle d’attente, d’amour, de parents en devenir.
    À partir de 3 ans

  •  14.90

    “Et si nous grimpions ensemble une colline ?

    Atteindrons-nous le plus haut point, la toute fin ?

    Bien sûr. Et nous partagerons les crépuscules, parce que le plus beau voyage, c’est toi et moi.”

    Une célébration poétique des moments – grands et petits – partagés par un parent et son enfant.

  •  20.00

    « Personne ne savait à sa place, tout le monde cherchait. Mais la tâche était immense… »

    Des petits-enfants partent à la recherche des souvenirs de leur grand-mère, dont la mémoire s’évapore et se disperse en fragments comme des centaines de cubes colorés… Parfois, un souvenir ressurgit : il faut alors savoir l’attraper au vol et le conserver bien à l’abri.
    Un livre qui traite avec beaucoup de douceur de la question de la perte de mémoire.

    À partir de 3 ans

  •  19.90

    Du char à boeuf au vélo hollandais, en passant par l’Orient Express et la Vespa, les moyens de locomotion sont infinis.

    À travers d’incroyables planches illustrées fourmillant de détailsOtto la petite souris et l’ours Brutus nous font voyager d’une époque à une autre, nous apprenant une multitudes d’informations aussi utiles qu’insolites sur toutes sortes de véhicules. On y découvre notamment que la couleur noire des pneus est due à un colorant, que la roue symbolise la vie dans de nombreuses cultures, ou encore que les premières voitures ressemblaient à des chaussures géantes.

    Les doubles pages, organisées par thématique, époque ou style de véhicules, sont truffées de mots loufoques, en français et en anglais, pour un imagier drôle et international.

     

    À partir de 6 ans

  •  10.90

    Ce sont les couleurs qui rendent le monde si beau.  Et, sous l’arc-en-ciel, nous sommes tous égaux !

    Ce bel imagier tout-carton se déploie en un magnifique arc-en-ciel : les doubles-pages mettent en scène, l’une après l’autre, ses 7 couleurs au rythme d’une joyeuse ritournelle.

    À partir de 2 ans

  •  15.90

    Si j’étais peintre, je peindrais des tableaux invisibles. Si j’étais sculpteur, je sculpterais le vide. Maman dit qu’on a tous un talent, qu’il faut le découvrir et le faire grandir. Un jour viendra. En attendant, j’écris des livres dans ma tête.

  •  17.90

    L’hiver est arrivé et Petit-Biscuit tourne en rond dans sa tanière. Il décide donc d’écrire sa lettre au Père Noël mais, hélas, ce petit ours est très mauvais en orthographe…

    Il lui faut un secrétaire particulier pour l’aider ! Lorsque ce dernier se présente, une nouvelle vie à deux commence… mais le temps passe, et il faut désormais un secrétaire particulier au secrétaire particulier. Et c’est une vie à trois qui recommence…